Le projet de loi qui réglementerait favorablement la chaîne de blocage et la crypto a reçu le soutien unanime du Congrès espagnol.

Un projet de loi qui réglementerait favorablement la technologie de la chaîne de blocs et les cryptocurrences a reçu le soutien unanime du Congrès espagnol, a rapporté Europa Press hier, le 30 mai.

Le projet d’initiative, approuvé avec le parti parlementaire majoritaire Partido Popular (Parti populaire), a obtenu l’appui de tous les partis présents à la réunion de la Commission des finances et de la fonction publique de la Chambre des représentants mercredi.

Le document appelle à une révision de la réglementation relative aux cryptocurrences telles que le Bitcoin (BTC), ainsi qu’à la chaîne de blocage, en proposant d’introduire la technologie sur le marché espagnol par le biais d' »environnements d’essais contrôlés », communément appelés »bacs à sable réglementaires »

Le Congrès a accepté de promouvoir le blockchain en tant que système de paiement et de transfert efficace en termes de coûts et de désintermédiation, préconisant la nécessité d’encourager en particulier les startups fintech.

Le projet soulève en outre la nécessité de « mécanismes proportionnés » pour garantir que toutes les entités mettant en œuvre la nouvelle technologie se conformeront aux obligations de divulgation d’informations auprès du Trésor espagnol et déposeront leurs déclarations fiscales en bonne et due forme. Il met également en lumière les pièges potentiels associés aux actifs financiers « à haut risque », affirmant qu’une « diffusion adéquate de l’information » est cruciale pour protéger les investisseurs.

À cette fin, le projet propose que le gouvernement coopère avec la Commission nationale du marché des valeurs mobilières (CNMV) et la Banque d’Espagne pour coordonner une position réglementaire commune concernant la cryptographie dans le contexte européen plus large.

Il y a une semaine, Barcelone a révélé qu’elle lancerait une chaîne de blocs spécialisés dans le centre technologique de la ville pour favoriser la croissance et l’innovation dans l’écosystème numérique local. En février, la Commission européenne a annoncé le lancement d’un important Observatoire et Forum Blockchain visant à  » unir  » l’économie de l’UE autour des nouvelles technologies.

Tout en se ralliant autour de la chaîne de blocs, l’humeur réglementaire de l’UE à l’égard des cryptocurrences a jusqu’à présent été plus prudente, avec la ratification récente de mesures législatives contre le blanchiment d’argent (AML) qui traitent les risques associés aux cryptocurrences. Les principales bourses de crypto européennes ont récemment demandé aux régulateurs de l’UE d’apporter plus de clarté et de transparence aux marchés de la cryptographie.